vendredi 4 mars 2016

Le Petit Prince

Cela pourrait être lui, tout en haut de ce sommet nouveau-né de la VDAM. Pur, léger comme une plume, ténu comme le souffle d'une source, oui, infiniment pur, et infiniment léger, et infiniment fragile. Comment tenir l'équilibre sinon ? (Oui, le raisonnement se tient.) Donc j'évite de trop l'ouvrir en ce moment et j'empile des pierres. Je commence à progresser, à comprendre certaines subtilités. Mon regard sur les pierres a changé. Hier j'en ai ramassé avec la sensation de cueillir des fruits. C'est un dialogue silencieux et... [Lire la suite]
Posté par Le Gui à 15:52 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :

mardi 3 février 2015

A la page des faits d'hiver

  "L'hiver c'est fait pour résister" chantait le fils de Cabu. Certains méditent et s'identifient sans frein tandis que dans la VDAM les jours s'additionnent aux jours, parfaitement imperturbables et absolument pas concernés... Une permanence à laquelle on peut se confronter si l'on est amateur de vérités nues. Ou dans laquelle on peut simplement s'immerger, plein d'un vague espoir sans objet, comme dans un sommeil aux promesses fécondes. Ou ni l'un ni l'autre quand le manque de temps est une bonne excuse pour dissimuler une flemme... [Lire la suite]
lundi 3 mars 2014

Une fermeture qui m'éclaire...

  Rimbaud nous le clame haut et fort depuis la tour de gloire de son adolescence victorieuse : "Elle est retrouvée! Quoi ? L'éternité" Je pense souvent à ce vers d'anthologie quand je contemple les paysages de la Vallée des Auts' Mecs. Pour l'aubépine ci-dessus, il s'agit probablement d'une banalité. Mais moi je n'ai pas ses racines...Dimanche, cependant, je l'ai réinterprété à ma sauce lors d'une belle randonnée matinale : "Elle est fermée ! Quoi ? La chasse."  En apparence, ça flirte un peu moins avec les contrées de... [Lire la suite]
Posté par Le Gui à 15:49 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
lundi 24 février 2014

Plumes de rappel

Ce week-end j'ai révisé certaines de mes bases, je me suis réapproprié certaines vérités. Marcher, regarder, écouter, confier à l'immensité extérieure le soin de m'apporter quelques éclaircissements sur les territoires intérieurs, ou du silence, simplement.  Depuis le début de l'année 2014, j'avais perdu l'usage de mes jambes, pour une raison indéterminée. La Vallée des Auts' Mecs ne m'en a pas tenu rigueur. Au contraire.  C'est vrai que d'habitude ça la distrait de se taper un pseudo naturaliste qui se frappe le coeur... [Lire la suite]
Posté par Le Gui à 18:28 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
lundi 6 janvier 2014

Le "qui-dame" du lac

Quand Lancelot est sorti pour la première fois de sa vie, le jour de ses dix-huit ans, du lac où l'avait élevé la fée Viviane, il a peut-être rencontré l'aïeul de ce petit oiseau qui hante les cours d'eau de la Vallée des Auts' Mecs, ce petit chevalier des eaux que j'aime tant, le cincle plongeur. Hébété, encore ruisselant des eaux de cette seconde naissance, ses yeux hagards ont certainement ignoré les trajectoires fusantes de l'oiseau. L'oiseau lui-même n'a probablement prêté qu'une attention distraite à celui qui ne devait jamais... [Lire la suite]
Posté par Le Gui à 15:45 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,
mardi 24 décembre 2013

Mes anges de Noël

 Les enfants de la Vallée des Auts' Mecs ont les yeux qui brillent. Ils ont rapporté des cargaisons de lumière de la ville scintillante. Papa a accroché une guirlande lumineuse sur la façade de la maison ("Dis, pourquoi le voisin il en a mis plus que toi ?"), maman a descendu le carton plein de décorations de Noël, la famille se resserre autour du sapin issu d'une monoculture intensive, on suspend les boules brillantes, quand on les approche de notre nez on se voit dedans, ça nous fait un visage tout déformé, c'est drôle. Le... [Lire la suite]
Posté par Le Gui à 12:15 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 15 mars 2013

L'adieu aux mésanges

Hier, en ouvrant les volets, j'ai reçu le souffle froid et humide de l'hiver agonisant en pleine figure : 30 cm de poudreuse recouvraient la Vallée des Auts' Mecs, comme une main posée sur une bouche qui se serait soudain mise à parler le langage trop vert du printemps. L'occasion de jouer une dernière fois avec ces compagnes faciles que sont les mésanges avant qu'elles ne regagnent pour de bon les sous-bois nourriciers. Dans la lumière terne, dur d'allumer l'oeil noir de la mésange charbonnière : La mésange bleue, elle, reste... [Lire la suite]
mercredi 27 février 2013

Fin de la guerre pour 30 millions d'amis

Portrait d'un brocard survivant jetant un dernier regard sur son passé tragique :  C'est la fermeture de la chasse dans la Vallée des Auts' Mecs. Ce jour est à marquer d'une pierre (tombale) blanche. Le début d'une période de tranquillité pour les animaux exsangues et hagards qui, traqués, forcés vers les hauteurs inhospitalières où la neige abondante interdit l'accès à la nourriture, risquent quotidiennement leur vie à redescendre errer tels des fantômes dans la proximité de nos maisons. C'est le cas de ce chevreuil qui est... [Lire la suite]
Posté par Le Gui à 18:44 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
jeudi 21 février 2013

Comme une idée du printemps...

La nature semble parfois nous envoyer des signaux pour nous rappeler que le temps de ses révolutions est court et que le règne de la saison que nous croyions bien installée est déjà sur le déclin. Ainsi, l'hiver de la Vallée des Auts' Mecs paraît avoir atteint son apogée dans les semaines précédentes et sous la pression impérieuse d'une lumière de plus en plus présente, les premiers signes annonciateurs du printemps se manifestent autour de nous. Hier matin, j'ai vu pointer entre les humbles névés du jardin une pionnière charmante :... [Lire la suite]
Posté par Le Gui à 15:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
mercredi 13 février 2013

La neige bleue

 Tous les hivers, le règne du blanc reprend, ainsi qu'une longue conversation interrompue par l'agitation des  saisons joyeuses. Des sommets engourdis de la Vallée des Auts' Mecs, finit par descendre la légion silencieuse du froid et du silence qui enveloppe nos maisons, nos jardins et dépose sa poudre de sommeil dans nos consciences. L'esprit, qui en décembre appelait de toute sa force cet ensevelissement total, se retrouve lui aussi pris au piège, comme aveuglé par la lumière blanche, et peine à se mouvoir dans le dédale... [Lire la suite]
Posté par Le Gui à 14:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,