Cela pourrait être lui, tout en haut de ce sommet nouveau-né de la VDAM. Pur, léger comme une plume, ténu comme le souffle d'une source, oui, infiniment pur, et infiniment léger, et infiniment fragile. Comment tenir l'équilibre sinon ? (Oui, le raisonnement se tient.)

SB78

SB79

Donc j'évite de trop l'ouvrir en ce moment et j'empile des pierres. Je commence à progresser, à comprendre certaines subtilités. Mon regard sur les pierres a changé. Hier j'en ai ramassé avec la sensation de cueillir des fruits. C'est un dialogue silencieux et passionnant, vous n'imaginez pas à quel point. Un très jeune dialogue qui m'emmènera sûrement très loin. Du genre "Au fond de l'inconnu pour trouver du nouveau !"

SB80

SB81

J'aime beaucoup la pierre sommitale de l'équilibre suivant. Vous remarquerez que je l'ai déjà utilisée. C'est une tête évidemment. Peut-être même la tête de l'une des statues de la mythologie personnelle dont je parlais l'autre jour. Pourquoi pas.

Ben hier je lui ai trouvé une grande soeur. C'est le début d'une collection, ça deviendra peut-être même une marque de fabrique un jour...

SB84

Et avec cette soeur, ce matin, j'ai créé cette vertébrale qui me fait irrésistiblement penser au Petit Prince avec son écharpe et sa solitude et son renard et tout...

C'est pourquoi cette "sculpture" s'intitule "Le Petit Prince". Là aussi ça se tient.

SB90

SB87

Et donc j'ai tenté de l'apprivoiser avant qu'il ne soit soufflé par les toussotements du ruisseau. J'ai tourné autour, je l'ai regardé lentement.

SB92

J'ai essayé de comprendre ce que lui pouvait bien voir...

J'ai failli oublier la leçon de base... "L'essentiel est invisible pour les yeux" bien sûr !

Alors je suis retourné à mon invisible...

SB91

Après sa chute, j'ai tenté un nouveau point d'ancrage dans la réalité de la vasque située à dix mètres en amont. L'idée, c'était un être bicéphale. Mais vous noterez qu'il manque un morceau sur la pointe à droite... Le froid a eu raison de moi. L'eau, plutôt fraîche à cette saison, avait envahi depuis longtemps mes cuissardes, imbibé mon séant et  mes manches tant j'avais dû de nombreuses fois plonger mes mains au fond de l'eau à la recherche d'une pierre tombée. J'avais froid partout sauf aux doigts grâce aux gants en néoprène que m'a offert ma petite soeur à Noël. Alors j'ai abandonné pour cette fois.

SB95

SB93

Mais c'est sans amertume aucune. J'ai offert à mon esprit une idée fixe à mâchonner. Une raison acceptable pour ne pas dormir la nuit.

A plus tard alors.