Portrait d'un brocard survivant jetant un dernier regard sur son passé tragique :

chevreuil111

 C'est la fermeture de la chasse dans la Vallée des Auts' Mecs. Ce jour est à marquer d'une pierre (tombale) blanche. Le début d'une période de tranquillité pour les animaux exsangues et hagards qui, traqués, forcés vers les hauteurs inhospitalières où la neige abondante interdit l'accès à la nourriture, risquent quotidiennement leur vie à redescendre errer tels des fantômes dans la proximité de nos maisons.

C'est le cas de ce chevreuil qui est là presque tous les matins sur notre terrain à gratter la neige pour dégager sa pitance. Petit aperçu de la technique :

chevreuil113

chevreuil115

En le regardant, je pourrais me sentir heureux mais ce n'est pas complètement le cas :

La France détient tous les records : nombre d'espèces chassables, nombres de pratiquants, durée des périodes de chasse, déréglementation... Chaque année ce sont 30 millions d'animaux abattus et une trentaine de vie humaines qui y passent, pas que des vies de chasseurs d'ailleurs. L'évolution des mentalités se heurte au problème très français d'une gouvernance qui flatte le ruralisme arriéré et jusqu'au boutiste d'une poignée de traditionnalistes perchés sur leurs tas de fumier, dans leurs villages vides et tristes, guettant depuis la forteresse de leur immobilisme revanchard l'étranger qui viendra les emmerder avec sa science et ses règlements, pour les empêcher de vivre comme avant, quand tout était mieux, que l'éventualité de remettre ses pratiques en question et de réfléchir à son avenir n'était pas comme maintenant ce moustique agaçant qu'ils  chassent et qui revient toujours siffler à leurs oreilles bornées.

Nous voilà donc partis pour une période de calme...relatif. La chasse reprendra en ouverture anticipée dès le 1er juin pour le sanglier et le chevreuil. Entre temps, les piégeurs prendront le relais pour accomplir leur sale génocide. Et dans une quinzaine de jours, c'est l'ouverture de la chasse à la truite dont votre serviteur est un pratiquant honteux qui n'arrive même plus à tordre le coup de ce poisson inexpressif qui apitoie difficilement les défenseurs des animaux... Ce qui laisse, au final, 15 jours merveilleux pendant lesquels la faune française sera livrée à elle-même, complètement hors de contrôle...

Mais ne parlons plus de tout cela, chassons notre inquiétude, étouffons notre intranquillité, savourons la beauté qui reste, la seule chose que je peux lire dans le regard de cet animal est son ignorance de la mort prochaine.

chevreuil117