La nature semble parfois nous envoyer des signaux pour nous rappeler que le temps de ses révolutions est court et que le règne de la saison que nous croyions bien installée est déjà sur le déclin. Ainsi, l'hiver de la Vallée des Auts' Mecs paraît avoir atteint son apogée dans les semaines précédentes et sous la pression impérieuse d'une lumière de plus en plus présente, les premiers signes annonciateurs du printemps se manifestent autour de nous. Hier matin, j'ai vu pointer entre les humbles névés du jardin une pionnière charmante : la perce-neige. Plus tout à fait de l'hiver mais pas encore du printemps, cette petite fleur miraculeuse possède cependant l'immense pouvoir d'allumer dans nos esprits le sentiment du temps qui passe. Elle nous rappelle que nous sommes des voyageurs et que de nos escales passées nous tirons le désir éternel d'horizons futurs. Fleur de passage, fleur de méditation, fleur totem, voici la belle :

perceneige1

perceneige5

L'après-midi de ce même jour, je suis descendu au ruisseau à la recherche de son petit prince : le cincle plongeur. Ce passionnant petit oiseau, qui se nourrit de larves en marchant au fond de la rivière et dont la sortie du nid n'est pas un envol mais un plongeon, est pour moi comme l'esprit vivant de ces eaux torrentueuses que j'aime tant. J'aime l'observer plonger, nager et si cela est avant tout une nécessité alimentaire, j'ai parfois l'impression qu'il fait simplement ça pour le plaisir. Pour lui, c'est normalement le début de l'époque des parades amoureuses mais pour le moment je n'ai pu observer que des individus solitaires à proximité des nids que je connais. Voici quelques images faites hier de ce bon p'tit mec dans son écrin aquatique :

cincle64

cincle63

cincle62

Ainsi, la roue du temps se remet à grincer dans la VDAM. Dans une semaine, les chasseurs quitteront leur champ de bataille en emportant leurs morts, puis les paysans y foutront le feu pour tout nettoyer. Il neigera encore, il fera froid encore mais les jours continueront à s'allonger. Enfin, la faune survivante reviendra survivre sur les lieux pour son éternel printemps en marge des hommes.