nov37

Je suis aujourd'hui atteint du mal du siècle. Le dos bien sûr, pas la mélancolie, même si j'aurais bien aimé vivre au 19ème siècle. Plus pratique pour se frapper le coeur face aux cieux tourmentés de l'âme humaine le 19 ème siècle, c'était à la mode. Les soleils noirs, tout ça...

Bref. Le docteur a dit "pas bouger". Un truc plus fort pour vous et un truc pour les effets indésirables du truc plus fort, le cercle vicieux habituel... Patience et longueur de temps... tout ce que j'aime quoi... Ben chuis quand même allé tester les effets du truc une petite heure dans le jardin. Quitte à me tordre de douleur après, c'est toujours mieux que de se tordre d'angoisse.

J'ai toujours pas rentré mon hamac, j'ai tenté de m'y allonger mais ça s'est avéré trop périlleux.

nov20

Et j'ai commencé à ressentir des effets secondaires que je n'avais pas lus sur la notice...

nov25

nov26

Et ils appellent ça des anti-infammatoires ! Mais d'où vient cet incendie alors, cette combustion spontanée de l'instant à laquelle j'ai assisté soudainement ? Non j'hallucine pas, il faut me croire, j'ai des preuves :

nov38

nov21

nov22

 nov30

nov31

nov33

nov34

nov35

nov36

Bref. Aujourd'hui j'aurais apporté mon grain de sable aux progrès de la médecine. Noble cause pour moi qui n'ose plus me griser de quelque idée de noblesse que ce soit. Faut que je pense à contacter le labo pour qu'ils mettent à jour leur notice.

Ouais.