samedi 30 avril 2016

Dans la saison profonde on entend...

Le printemps est encore tout jeune dans la Vallée des Auts' Mecs. Alors on retient un peu son souffle en se penchant au-dessus du berceau. Un jour, on ne distingue que du brouillard, puis d'inquiétantes silhouettes d'arbres figées par le givre. Un autre, on a l'impression qu'il ne bouge plus sous ses draps de pluie. Mais le nourrisson fragile respire bel et bien. Dans les paysages de son sommeil coule un fleuve puissant. Sans même la colère d'une crue, il se rit de nos horloges obstinées. Balaie celles qui prétendent justifier notre... [Lire la suite]
Posté par Le Gui à 11:29 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

jeudi 21 avril 2016

Le printemps en terrasse...

...à regarder les passants, à détailler les passantes, en sirotant son verre de R....d, avec l'ébauche d'un "On n'est pas bien là ?" bien gras et suffisant au bord des lèvres... Hum... Bon, on verra... Je demanderai à Parcimonie ce qu'elle en pense... Un autre jour peut-être... Bien accoudé au comptoir de mes rêves, j'attends patiemment qu'on me serve un truc plus fort. Aujourd'hui, le printemps est très pyrénéen... Par une fenêtre de la maison je "vérifie" de temps en temps le hêtre dont la silhouette s'effiloche dans la brume. Mes... [Lire la suite]
Posté par Le Gui à 16:28 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , ,
dimanche 17 avril 2016

Prin-ton-temps

Aujourd'hui, tout peut et doit attendre. Un autre monde s'ouvre à ta porte. L'envers du décor de ta vie machinale. L'espace y est plus vaste, le temps s'y écoule différemment, ton coeur lui-même n'y bat pas de la même manière. Tu le sais. Mais à chaque fois ça te surprend. Dans les petits matins de la vie obligatoire, tu sens ses appels et feins de les ignorer. Par les vitres de ta voiture tu jettes des regards à fendre le coeur aux gardiens de ses portes. L'aubépine, le hêtre, la silhouette animale, le rocher immobile, l'oiseau... [Lire la suite]
Posté par Le Gui à 15:05 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 31 octobre 2015

Des feuilles à la page

Dans la VDAM, l'automne atteint son point d'équilibre, qui est aussi un point de rupture. La montagne commence à baisser ses paupières grises sur ses incendies annuels. En altitude, les arbres dépouillés se figent dans l'attitude gênée de celui qui se retrouve soudainement nu devant les autres dans un cauchemar quelconque. Une attitude pudique que les premiers froids dissiperont vite quand les sèves disparaîtront définitivement dans le giron de la terre. Moi je regarde. Le soir il n'est pas rare qu'un dernier animal messager... [Lire la suite]
Posté par Le Gui à 12:29 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
lundi 19 octobre 2015

Un petit tour dans les bois...

Tout petit oui, car je suis très très fatigué aujourd'hui. Mais ici, pas besoin d'aller bien loin... Si j'étais un naufragé je serais à quelques encablures de l'île inespérée. Encore quelques brasses pathétiques et hop, la plage, rideau, tout est bien qui finit bien. Le brame est fini, l'automne prend désormais entièrement possession de la VDAM. J'ai dit au revoir aux colchiques qui commencent à flétrir dans les prés et les sous-bois. Je regarde la marée d'or qui glisse de jour en jour plus bas le long des versants. Dans la... [Lire la suite]
Posté par Le Gui à 17:01 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mercredi 19 novembre 2014

Automnales

Dans la Vallée des Auts' Mecs, la saison tourne. Lété violent est mort, on respire enfin.Trop bling-bling l'été, je lui préfère largement cette saison lente et pudique. Il neige enfin sur les hauteurs et j'assiste impatient à la progression de cette frontière vers le bas. Une lisière qui se déplace sans cesse, réinventant les limites des vastes solitudes. Et du monde agrandi. Car vidé de nous. Presque. Je sais bien que c'est pas vrai, mais si à mon âge on n'est pas encore capable de choisir de façon raisonnable ses illusions... ... [Lire la suite]
Posté par Le Gui à 17:59 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

mardi 20 mai 2014

Quand le printemps flâne, l'homme court.

Dans la Vallée des Auts'Mecs, le printemps bat son plein. J'ai le sommeil léger, les nuits semblent se transformer parfois en répétitions obsessionnelles des journées qui les suivent. Demain je ferai ça, demain j'irai là : je répète ce rôle trop grand pour moi qui n'ai que deux jambes, un travail certes exécuté à mi-temps, un potager trop grand, une maison trop en bois qu'il faut repeindre, des responsabilités de père de famille, et trop de passions en général... Parfois cela me tient éveillé et j'en profite pour traîner sous la... [Lire la suite]
Posté par Le Gui à 17:59 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
lundi 3 mars 2014

Une fermeture qui m'éclaire...

  Rimbaud nous le clame haut et fort depuis la tour de gloire de son adolescence victorieuse : "Elle est retrouvée! Quoi ? L'éternité" Je pense souvent à ce vers d'anthologie quand je contemple les paysages de la Vallée des Auts' Mecs. Pour l'aubépine ci-dessus, il s'agit probablement d'une banalité. Mais moi je n'ai pas ses racines...Dimanche, cependant, je l'ai réinterprété à ma sauce lors d'une belle randonnée matinale : "Elle est fermée ! Quoi ? La chasse."  En apparence, ça flirte un peu moins avec les contrées de... [Lire la suite]
Posté par Le Gui à 15:49 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
lundi 2 décembre 2013

L'art de regarder ailleurs...

Pour un peu je les aurais oubliés. Pour un peu je me serais cru seul au monde. Pour un peu la Vallée des Auts' Mecs aurait pris les atours d'une terre immémoriale, vierge comme un désert, dure comme la liberté. Mais dimanche matin, à la trentième déflagration de carabine, (après j'ai arrêté de compter) j'ai été de nouveau jeté au cachot. J'ai sorti mon fils de sa luge et je l'ai rentré dans la maison, non sans lui avoir appris un ou deux nouveaux mots de vocabulaire, je ne supportais plus ses "kézezéssa ?" à chaque coup de feu. Et... [Lire la suite]
Posté par Le Gui à 10:23 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
lundi 18 novembre 2013

"Son poids de lumière, son nom sans ombre"

 Ainsi tombe la neige dans l'esprit du poète Octavio Paz. Depuis la fin du brame du cerf, je l'attendais en retenant  ma respiration. De temps en temps, je sortais mes bottes fourrées de leur boîte et je tâtais du bout des doigts les gros picots souples de leurs semelles. Je vérifiais la présence de mes grosses chaussettes dans un tiroir de la commode. Au fond d'un sac à dos, je retrouvais une paire de gants, un bonnet que j'avais égarés. Dans le garage, je me demandais en les voyant pourquoi j'avais acheté ces raquettes... [Lire la suite]
Posté par Le Gui à 16:17 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,