Il y a une forme de chance qui sourit à ceux qui la fatiguent...

Voilà des images que j'ai souvent imaginées, que j'ai rêvées même, on peut le dire.

Je l'ai d'abord aperçu à côté d'une aubépine qui m'est chère et que vous pouvez voir sur les images. Bramant sur la crête. Puis il a disparu et je pensais ne plus le revoir. Classique ironie du sort. Mais quelques minutes plus tard il a ressurgi, splendide.

brame42

brame43

Et il m'a donné ma vision rêvée :

brame40

brame41

brame44

Pour l'anecdote à 6400 isos, il venait montrer qui il était à un jeunot qui traînait dans le coin. Tout ça sous les branches d'un hêtre qui me connaît bien lui aussi :

brame47

Oui, il y a une forme de chance particulière pour ceux qui la fatiguent...

Un truc comme ça s'appelle une leçon de vie je crois...