c13

Dans la Vallée des Auts'Mecs, le printemps bat son plein. J'ai le sommeil léger, les nuits semblent se transformer parfois en répétitions obsessionnelles des journées qui les suivent. Demain je ferai ça, demain j'irai là : je répète ce rôle trop grand pour moi qui n'ai que deux jambes, un travail certes exécuté à mi-temps, un potager trop grand, une maison trop en bois qu'il faut repeindre, des responsabilités de père de famille, et trop de passions en général...

Parfois cela me tient éveillé et j'en profite pour traîner sous la lune :

b90

c12

Toute cette beauté me coupe la chique. Ma prose s'assèche. Je suis un poète saisonnier et au printemps je me contente d'engranger des sensations. Vous n'aurez dons pas à (trop) supporter mes discours. Je regarde et je me tais, peut-être qu'un jour je ne ferai même plus de photos, j'aurais gagné une forme de sagesse dans mon rapport au monde naturel...

Bon alors on regarde. Il y a quelques temps, j'ai pas mal rêvassé au bord des ruisseaux, traquant les ondines imprudentes :

b87

b46

b41

 c14

b81

 Malgré toute la légèreté qui émane d'elles, je peux vous assurer qu'elles ne sont point filles légères, moi qui leur cours après depuis si longtemps, je sais de quoi je parle...

Un autre jour j'ai rencontré cette autre fille du feu :

c2

c1

 Nous avons taillé une petite bavette ensemble au sujet de certaines légendes moyenâgeuses...

Et puis ce jour-là, en fait, j'allais voir la forêt assoupie dans la brume, repliée sur ses mystères :

c5

 c7

 c6

Il y a deux sapins argentés pour lesquels j'ai une certaine tendresse, à cause du symbole :

c4

 J'aime bien scruter le temps emprisonné dans les plis de ces géants momifiés :

c8

 Dans ces coins-là, on finit toujours par rencontrer leurs hôtes les plus communs. Un isard qui apparaît entre deux bancs de brume :

c3

Une biche avec son jeune de l'an passé :

c9

Et pour finir celle-ci, qui a tranquillement brouté pendant une bonne demie-heure en se rapprochant fatalement de moi, immobile dans la brume qui m'imbibait jusqu'à masquer un peu mon odeur. Le clic lui a fait lever les yeux juste avant qu'elle ne sorte du plein cadre.

c10

Un son aussi sec qui sort d'un truc aussi mouillé, ça lui a pas semblé naturel et elle s'est tirée. Alors je suis parti aussi.